Notification: Please enable JavaScript and reload this page. Malts requires all users to enter their date of birth and country for verification of legal drinking age.
facebook-square pinterest-square twitter-square YouTube angle-down angle-left angle-right angle-up body caret-down caret-left caret-right caret-up casks character cross distillation Distillers-Edition Drops-of-Wisdom-close Drops-of-Wisdom-info Drops-of-Wisdom-orientation-arrow fermentation finish highlands islands left-arrow lowlands magnifying mashing minus nose palate Playhead plus process qq quote right-arrow scotland-outline scotland-shape Special-Release speyside star-half-empty star-half star-o star wechat weibo type-of-malt minus2 plus2

L’histoire de Lagavulin

Les personnes et les lieux n’agissent pas seulement sur les saveurs d’un single malt écossais. Ils changent aussi le cours de son histoire. Découvrez les origines de votre whisky préféré, avec cette brève présentation chronologique du Lagavulin.

1742

1742

On dit que Lagavulin serait l’un des plus anciens sites de distillation clandestine implantés sur Islay, sur la dizaine recensée dans la première moitié du 18e siècle.

1816

1816

Le fermier et distillateur local John Johnston aménage ses bâtiments pour en faire une distillerie légale qu’il nomme Lagavulin. C'est la première activité de distillation légale de la région.

1817

1817

Une seconde distillerie est construite, connue sous le nom de Malt Mill, gérée par Archibald Campbell. Elle sera plus tard rachetée par Lagavulin.

1836

1836

John Johnston décède et Alexander Graham, un négociant en spiritueux de Glasgow, rachète la distillerie.

1861

1861

La distillerie et la ferme Lagavulin changent de main à plusieurs reprises pour finalement être rachetées par James L Mackie & Co, la compagnie fondée par James Mackie en partenariat avec le dernier membre de la famille Graham, le capitaine Graham.

1878

1878

Peter J. Mackie, le neveu de J. L. Mackie, rejoint la compagnie et entreprend le tout premier de ses nombreux voyages vers Lagavulin afin d’y apprendre les secrets de la distillation.

1887

1887

James Logan Mackie & Co succède à Graham & Co.

1890

1890

Peter devient associé principal et c’est sous sa supervision que Lagavulin acquiert sa notoriété. Pensant que rien n'est impossible, Mackie est surnommé «Restless Pete» (Pete l’infatigable) par ses collègues et ses employés. Le nom de la compagnie est désormais Mackie & Co.

1908

1908

Mackie décide de rénover deux bâtiments, qui servaient autrefois de salle des alambics et de réserve; c’est ainsi que la distillerie Malt Mill voit le jour.

1924

1924

Suite au décès de Mackie, Mackie & Co devient White Horse Distillers Ltd. Le S.S. Pibroch, un «Clyde puffer» (petit bateau à vapeur), entre en service et achemine l’orge, le charbon et les fûts vides jusqu’à Lagavulin, pour repartir en direction du continent, les cales pleines de whisky.

1927

1927

White Horse Distillers et Lagavulin rejoignent la Distillers Company Limited.

1939

1939

Au début de la guerre, les femmes sont mobilisées pour travailler dans la distillerie jusqu’en 1941, année où la distillerie ferme ses portes jusqu’à la fin de la guerre.

1948

1948

La distillerie dispose désormais de l'électricité.

1962

1962

Malt Mill ferme finalement ses portes, mais un précieux échantillon de son whisky légendaire est conservé dans la distillerie Lagavulin.

1974

1974

Lagavulin ferme ses salles de maltage et s’approvisionne désormais à la malterie de Port Ellen.