Notification: Please enable JavaScript and reload this page. Malts requires all users to enter their date of birth and country for verification of legal drinking age.
facebook-square pinterest-square twitter-square YouTube angle-down angle-left angle-right angle-up body caret-down caret-left caret-right caret-up casks character cross distillation Distillers-Edition Drops-of-Wisdom-close Drops-of-Wisdom-info Drops-of-Wisdom-orientation-arrow fermentation finish highlands islands left-arrow lowlands magnifying mashing minus nose palate Playhead plus process qq quote right-arrow scotland-outline scotland-shape Special-Release speyside star-half-empty star-half star-o star wechat weibo type-of-malt minus2 plus2

L’histoire de Linkwood

Les personnes et les lieux n’agissent pas seulement sur les saveurs d’un single malt écossais. Ils changent aussi le cours de son histoire. Découvrez les origines de votre whisky préféré, avec cette brève présentation chronologique de Linkwood.

1821

1821

Construite par Peter Brown, un fonctionnaire local dans le but d’augmenter la productivité de ses terres. L’orge cultivée était transformée en whisky. Les drèches servaient à nourrir le bétail qui lui-même fertilisait le sol.

1825

1825

La production démarre sur les chapeaux de roues, la distillerie produisant alors plus de 4 500 litres d'alcool pur par an grâce à ses deux alambics.

1869

1869

Après la mort de Peter Brown, le rôle de directeur de la distillerie revient à son fils, William Brown. Ce dernier dirige la distillerie pendant 35 ans.

1872

1872

William remplace les anciens bâtiments par de nouvelles installations plus grandes et plus modernes, ce qui permet d’augmenter la production qui s’élève désormais à 225 000l.

1874

1874

Toute la ville ne parle que des travaux de rénovation de William après la parution d’un article dans le journal local qui rapporte que ces changements n’ont en rien altéré les saveurs désormais célèbres du Linkwood.

1893

1893

William Brown meurt en laissant derrière lui une affaire prospère, sa distillerie ayant réussi à surmonter la baisse de la demande du whisky des années 1880.

1897

1897

Les successeurs de Brown introduisent la société Linkwood-Glenlivet Distillery Co. Ltd en bourse et doublent ses capacités de production.

1902

1902

Robert Innes Cameron, un négociant en whisky, propriétaire de distillerie et homme influant dans le monde du whisky, rejoint la direction. Il devient par la suite l’actionnaire principal et le directeur général de la distillerie, dont il établira la notoriété, jusqu’à sa mort en 1932.

1933

1933

La distillerie est revendue à Scottish Malt Distillers Ltd.

1939

1939

Les restrictions d’orge pendant la Seconde Guerre mondiale forcent la distillerie à suspendre sa production.

1945

1945

A la fin de la guerre, Linkwood rouvre ses portes sous la direction de Roderick MacKenzie, fonction qu’il occupera pendant 18 ans. MacKenzie est connu pour son obsession à vouloir préserver le caractère du whisky qui, selon lui, pouvait être influencé par son environnement. On raconte qu’il interdisait même aux employés de retirer les toiles d’araignées.

1962

1962

Linkwood est reconstruite et équipée de nouveaux alambics. Bien que sur le point de prendre sa retraite, MacKenzie supervise les travaux et insiste pour que les nouveaux alambics soient façonnés à l’identique de leurs prédécesseurs.

1971

1971

Une seconde distillerie, équipée de quatre alambics, est construite juste à côté des anciens bâtiments afin de satisfaire une demande croissante.